Le chanteur Akon annonce le lancement de sa cryptomonnaie pour aider l’Afrique

By on juin 25, 2018 Actu

La star américano-sénégalaise de RnB Akon a récemment annoncé le lancement du « akoin », une monnaie virtuelle destinée à changer radicalement l’économie et l’innovation en Afrique.

Akon, de son vrai nom Alioune Badara Thiam, artiste mais aussi producteur, entrepreneur et philanthrope, oeuvre depuis longtemps pour aider l’Afrique, notamment grâce à sa fondation Akon Lighting Africa qui fournit des solutions d’énergie solaire dans 18 pays en Afrique. Rarement dans la demi-mesure, c’est lors du festival des Lions d’or de Cannes que l’artiste a annoncé la nouvelle, le lancement de sa propre cryptomonnaie, « l’AKoin », pour « stimuler la stabilité financière en Afrique ». Selon son site, la monnaie sera disponible dès le mois de juillet. Akon espère en faire la devise de sa prochaine ville « futuriste » de 800 hectares près de Dakar au Sénégal qu’il a prévu d’appeler « Akon Crypto City ».

Akon a fait référence au film Black Panther et déclaré vouloir bâtir son « propre Wakanda » (ce pays africain fictif appartenant à l’univers Marvel). Son objectif : booster les économies africaines et intégrer les jeunes Africains dans le mouvement économique mondial grâce à une monnaie indépendante. Cette crypto-ville reposera sur l’utilisation exclusive de l’AKoin et agira à son tour comme un porte-étendard visant à généraliser l’utilisation de cette crypto-monnaie à toute l’Afrique.

Le projet prendra place sur un terrain de 800 hectares offert par Macky Sall, président du Sénégal, situé à 5 minutes du nouvel aéroport international de Dakar , capitale du pays. Le plan d’urbanisme vise à faire de cette crypto-ville une « cité intelligente axée autour de la crypto monnaie » avec une « Une nouvelle façon de vivre radicale ».  Le projet inclut une zone commerciale, des habitations, mais également un stade, des parcs et même des universités.

Bien que le projet ne soit pas encore extrêmement clair, notamment au niveau des investisseurs mais aussi concernant la garantie de la stabilité de cette monnaie virtuelle, on peut reconnaître que le chanteur ne manque pas d’ambition pour le continent.

 

Par C. B.

A lire aussi :