Portrait : Halima Aden, le premier mannequin noir et voilé

By on septembre 8, 2017 Beauté

Crédit Photo : Marie Claire

A elle toute seule, elle bouscule les codes de la mode. Halima Aden, Américano-somalienne est le premier mannequin noir et voilé à faire la couverture du magazine Vogue Arabia. A tout juste 19 ans, cette jeune femme devient un symbole pour les femmes à travers le monde. Alors qu’elle démarre sa nouvelle carrière il y a peu de temps, elle joue maintenant dans la cour des grands et compte bien y rester. Mais qui est Halima Aden ?

Au commencement

 

Crédit photo 1 : Elite Daily / Photo 2 : https://twitter.com/kinglimaa

Cette jeune femme naît dans un camp de réfugiés au Kenya et arrive aux Etats-Unis à l’âge de 6 ans. A 19 ans, elle devient un symbole grâce au concours de Miss Minnesota en novembre dernier. Et quelle entrée ! Elle fut la première femme à défiler en hijab et burkini à l’occasion de Miss USA. Et Halima Aden voit grand : elle devient le premier mannequin voilé à défiler lors de la Fashion Week à New York et Milan. Les professionnels de la mode la remarquent et l’admirent !

En couverture de Vogue

Crédit Photo : WCCO – CBS Local

Son dernier grand projet a été de poser pour le magazine Vogue Arabia. Et quel résultat ! On peut la voir en cover sur le numéro du mois de juin. Elle représente aujourd’hui les femmes musulmanes absentes des grands podiums et des magazines féminins. Son visage de poupée est maintenant bien connu. Et il est vrai que son physique fait des envieuses ! Avec son appareil dentaire, qu’elle assume totalement, la jeune femme possède des traits magnifiques ! Au delà de sa carrière de mannequin, elle milite aussi pour que le monde de la mode accepte des jeunes musulmanes voilées. Lors d’une vidéo postée sur son compte Instagram, elle explique son combat : « chaque petite fille mérite de voir un modèle qui est habillé comme elle, lui ressemble ou a les mêmes caractéristiques que lui. Je pense que la beauté est pour tout le monde et que tout le monde peut-être beau, il faut que vous soyez confiant. Quand je marche sur la piste, je veux que les gens le voient, oui, je porte un hijab, mais je suis aussi un million d’autres personnes ». Sa carrière n’est pas prête de se terminer !

A lire aussi :