Seize actrices réunies autour du manifeste « Noire n’est pas mon métier » pour dénoncer les stéréotypes

By on mai 3, 2018 Actu

À l’initiative d’Aïssa Maïga, seize actrices françaises se sont réunies autour d’un recueil de témoignages dans lequel elles dénoncent les stéréotypes auxquels elles font face dans le cinéma français. Cet ouvrage « Noire n’est pas mon métier », lancé hier lors d’une conférence de presse au Fouquet’s, est officiellement sorti aujourd’hui, jeudi 3 mai.

 

 

Réunies au sein du collectif DiasporAct, seize comédiennes afro-descendantes racontent dans Noire n’est pas mon métier le racisme et le sexisme dont elles sont victimes à travers des témoignage parfois drôles, caustiques, souvent poignants, de leurs expériences dans le cinéma français.

A l’origine de ce projet, la fameuse actrice Aïssa Maïga. « Une fois adulte et aspirante comédienne, je me suis aperçue que j’étais noire avant d’être actrice, presque avant d’être moi » a-t-elle affirmé dans un interview donné à Télérama. Souvent cantonnées aux rôles de mères célibataires, de femmes de ménage ou de prostituées, écartées de films à cause de leur couleur de peau ou de leurs cheveux, moins payées que leurs collègues, ces comédiennes noires dévoilent une face cachée du métier. Elles souhaitent ainsi mettre fin aux stéréotypes et revendiquent le droit de jouer tous les rôles de femmes.

Cet ouvrage portant sur l’univers du cinéma révèle certainement encore un malaise qui peut être extrapolé à l’ensemble de la société français. Un manifeste en faveur de l’inclusion auquel un beau panel de personnalités d’univers différents ont participé : Nadège Beausson-Diagne, Mata Gabin, Maïmouna Gueye, Eye Haidara, Rachel Khan, Aïssa Maïga, Sara Martins, Marie Philomène Nga, Sabine Pakora, Firmine Richard, Sonia Rolland, Magaajyia Silberfeld, Shirley Souagnon, Assa Sylla, Karidja Touré, France Zobda

A lire aussi :