Une grande campagne en faveur de la scolarisation des jeunes filles en Afrique

By on mai 13, 2018 Actu

En Afrique, seuls 25% des jeunes filles sont scolarisées après l’école primaire. Et pourtant, l’éducation est un levier pour la liberté et l’émancipation des femmes. C’est pourquoi l’artiste ROST a créé l’association Africa Aid’Education qui oeuvre pour la scolarisation des jeunes filles entre douze et seize ans. Afin d’attirer l’attention de tous sur cette problématique, une grande campagne de sensibilisation est lancée du 30 avril au 15 mai.

La scolarisation : un enjeu majeur pour l’Afrique

Nelson Mandela disait : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ». Or, aujourd’hui encore, la scolarisation, et en particulier des jeunes filles, est malheureusement un enjeu phare en Afrique. En effet, seule une jeune fille sur quatre y poursuit des études secondaires. Même si l’éducation des petites filles s’est amélioré durant ces dernières années, les trois-quarts arrêtent leur cursus scolaire à l’âge de 12 ans pour aider leur famille à gagner de l’argent ou alors pour se marier. Pourtant, tout commence par l’éducation. Elle est la clef de la liberté et de l’émancipation des femmes. Et puis, éduquer une femme c’est aussi éduquer toute une famille.

Africa Aid’Education

C’est pour combattre cette injustice et offrir un autre avenir à ces jeunes filles que le rappeur, chroniqueur Rost a créé Africa Aid’Education. L’association a choisi d’agir sur la scolarisation des jeunes filles, via des parrainages. Ainsi, elle prend en charge les frais engendrés par la scolarisation et aide financièrement les familles pour combler le manque à gagner des parents. Aujourd’hui elle accompagne près de 100 jeunes filles de 12 à 16 ans. La sensibilisation pour changer les mentalités fait également partie de ses objectifs phares.

L’objectif à moyen terme est de construire dans chacun des villages « La MAISON SOCIALE ». Un lieu qui servira d’internat du lundi au vendredi pour celles qui, chaque jour, sont obligées de parcourir plusieurs kilomètres pour se rendre à l’école. La Maison sociale abritera également une médiathèque, une cantine pour les jeunes filles du programme et un lieu de prévention et d’information en matière de santé et sur les grossesses précoces. Ce projet est actuellement mis en œuvre dans la Région de Kloto, au Togo. Une fois le programme devenu pérenne, il s’exportera dans un nouveau pays. A terme, l’objectif est d’avoir un programme global pour l’ensemble de l’Afrique.

Une grande campagne de sensibilisation pour éveiller les consciences

Une grande campagne de sensibilisation a actuellement lieu afin d’attirer l’attention de tous les citoyens sur la problématique de la scolarisation des jeunes filles dans les Pays du Sud. Plusieurs personnalités du monde de la musique, du cinéma, du sport et de la télévision y participent via des portraits réalisés par l’association, comme Pascal Obispo, Laurence Ferrari, François-Xavier Demaison, Edouard Baer, Fabienne Amiach, Stéphane Bern, Murielle Hurtis et bien d’autres. L’ex Président François Hollande y prend également part.Cette campagne se veut virale afin qu’un maximum de personnes, chaque citoyen du monde, s’emparent du concept et se prennent également en photo avec un stylo et la poste sur les réseaux sociaux avec le #ScolarisationDesFilles et #AAE (association Africa Aid’ Education, à l’initiative de cette campagne) pour marquer leur soutien à l’éducation des filles dans les Pays du Sud. Le but ultime de celle-ci : permettre d’obtenir de la Communauté Internationale des engagements forts pour que ces États mettent en œuvre une réelle politique de scolarisation des jeunes filles.

A lire aussi :